FAQ

Foule de personnes qui marchent dans la rue
Vous trouverez ici des réponses à vos principales questions mais n'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.
 

Général

  • Le processus de cession est-il confidentiel ?

    La déontologie des cabinets conseils en cession d’entreprise impose une totale confidentialité au sujet des dossiers clients. Les premières phases de discussion se font généralement sans révéler l’identité de la cible et seuls les candidats sérieux auront accès au nom de la société en vente.

  • Combien de temps dure un processus de cession ?

    Un processus de vente prend généralement plusieurs mois et plus la cible est importante et complexe, plus les délais sont longs. En moyenne, il faut compter entre 6 et 9 mois à compter du début de la procédure.

  • Quel est le bon partenaire ?

    Il faut d’abord étudier l’expérience du conseil qui vous accompagnera et ensuite regarder s’il fait partie d’un syndicat professionnel. C’est généralement un gage de sérieux.

    Dans le cas de Q2M Conseils, nous faisons partie de France M&A.

  • À quoi sert un prévisionnel ?

    Le prévisionnel est le document comptable (bilan et compte de résultat) réalisé en ce mettant dans la situation de l’entreprise après sa reprise. Il faut donc retraiter les comptes actuels en corrigeant ce qui va évoluer avec la cession de l’entreprise.

    Par exemple, la rémunération des anciens dirigeants sera supprimée pour être remplacée par celle des nouveaux. Il conviendra aussi d’intégrer de nouveaux investissements qui pourraient être nécessaires.

    Ce document est important car il permet de vérifier la faisabilité du projet et c’est un élément indispensable pour la recherche de financements.

  • À quoi sert un business plan ?

    Le Business Plan est un document qui formalise toute la stratégie à venir du repreneur qui devra passer par cet exercice de clarification. En effet, il devra poser sa vision du développement future de l’entreprise pour rassurer les différentes parties prenantes au projet.

    Ce Business Plan servira aussi à préparer le prévisionnel car il devra être le reflet de la stratégie présentée.

Cession d’entreprise

  • Comment vendre mon entreprise dans les meilleures conditions ?

    On ne le répétera pas assez mais il faut anticiper. En effet, avant une cession il convient de prendre certaines décisions quant à la structure même de la société (forme juridique, pacte d’actionnaires, participations au sein de groupe, …).

    Autre point important, être accompagné par des experts tels que ceux de Q2M conseils.

  • Quelle est la fiscalité appliquée à une cession ?

    Lors de la cession d’une entreprise, la partie la plus importante de la fiscalité va provenir du calcul de la plus-value.

    Par contre, ce calcul devra se faire avec précision et au cas par cas car les montages sont nombreux (cession du fonds ou des titres, mise en place d’un pacte Dutreil, Donation avant cession, …).

  • Dois-je informer mes salariés avant un projet de cession ?

    Dans la plupart des cas oui. En effet, cette obligation mise en place en 2014 (Loi Hamon) prévoit que les salariés doivent être informés lorsque le propriétaire prévoit de vendre son fonds de commerce ou plus de 50 % de ses titres.

    Dans ces cas, le propriétaire doit prévenir les salariés du projet de cession et du fait qu’ils ont la possibilité de présenter une offre de reprise.

    Sont exclues les transactions réalisées dans un cadre familial, ainsi que la vente d’un bloc minoritaire conférant à un autre actionnaire la majorité du capital.

  • Puis-je vendre une entreprise en difficulté ?

    La cession d’une entreprise en difficulté est tout à fait possible même si elle sera plus compliquée car les repreneurs seront plus vigilants et ils tenteront de faire baisser le prix de l’entreprise pour limiter leurs risques.

    Par ailleurs, si un mandataire gère la société, il devra être associé au projet de vente.

Levée de fonds

  • Comment financer ma croissance ?

    Afin de financer sa croissance, il est possible de recourir à un financement bancaire traditionnel mais, pour diversifier ses sources de financements, il peut être judicieux de chercher des investisseurs privées.

    Des particuliers ou des fonds d’investissements peuvent donc rentrer au capital de sociétés et leurs attentes seront différentes.

  • Comment intégrer un partenaire financier ?

    Pour intégrer un partenaire financier il est préférable de passer par un professionnel qui pourra conseiller le dirigeant sur le montage juridique et financier ainsi que la recherche d’investisseurs.

    De plus, il sera à même d’évaluer la société pour savoir quelle part du capital céder ou comment procéder à une augmentation de capital.

    C’est ce que propose Q2M Conseils.

  • Les fonds d’investissement ont-ils des critères spécifiques ?

    Les fonds d’investissement ont des critères spécifiques car la plupart du temps ils ne prennent pas part au projet industriel (même s’ils l’étudient) mais ils vont surtout chercher à estimer un potentiel retour sur investissement.

    Ils seront d’ailleurs très vigilants sur les modalités de sortie pour pouvoir récupérer leur mise de fonds.

Acquisition

  • Comment identifier la cible ?

    Pour pérenniser le projet, le choix de la cible est important et pour cela il faut prendre le temps d’étudier le marché mais aussi les caractéristiques propres de la société au travers de ses forces et ses faiblesses.

    Si le repreneur possède déjà une entreprise les synergies seront à étudier.

  • Comment financer mon projet de rachat ?

    Si l’idée est de recourir à l’emprunt pour financer le rachat, il faut savoir qu’il est nécessaire de bénéficier d’un apport personnel conséquent qui peut être estimé à 30 %. Concernant le prêt, il faut savoir que la durée de remboursement est souvent limitée à 7 ou 8 ans.

    Le montage sera détaillé avec le plus de précision possible dans le Business Plan.

  • Comment racheter un de mes concurrents ?

    Il est possible, voir même opportun, de racheter un concurrent pour accroitre son marché. Dans ce cadre, l’accompagnement d’un cabinet de conseils en fusions-acquisitions peut-être un vrai plus pour bénéficier de conseils et d’accompagnement dans les discussions.

Évaluation d’entreprise

  • Comment évaluer une entreprise ?

    Les méthodes d’évaluation sont nombreuses mais elles reposent sur 3 types d’évaluation.

    La première est l’évaluation selon le patrimoine de l’entreprise dans laquelle il sera étudié ce que possède l’entreprise (et ce qu’elle doit) sur des valeurs qui seront réévaluées.

    La seconde est basée sur l’anticipation de revenus futurs. Il faudra faire des prévisionnels pour estimer quels seront les revenus futurs et au sein de cette famille il y a aussi plusieurs calculs possibles.

    La dernière est l’évaluation par comparaison. Dans ce cas, il faut regarder sur quelles bases d’autres transactions similaires se sont négociées.

    Les experts de Q2M Conseils maitrisent ces techniques et ils pourront vous accompagner car une seule méthode ne suffit pas.

  • Qui évalue l’entreprise ?

    Plusieurs conseils peuvent réaliser ces calculs.

    Bien évidemment, les conseils en cession d’entreprises, comme Q2M Conseils, mais aussi les Experts-Comptables et principalement celui qui accompagne l’entreprise au quotidien.

  • La valeur d’une entreprise est-elle définitive ?

    La valeur de l’entreprise n’est pas figée, bien évidemment. En fonction de la période et donc des données comptables, celle-ci varie.

    De plus, dans le cadre d’une cession, il peut être prévue une valorisation un peu avant la cession et celle-ci peut être corrigée (en fonction de la trésorerie nette par exemple) au jour de la cession. Il est également possible de prévoir une sorte d’intéressement sous la forme d’un complément de prix que percevra le cédant si l’entreprise réalise de bons résultats après sa cession.